Quake 4 sous linux

Un FPS pas très jeune mais qui défoule.

Suite à l'acquisition de ma Geforce 6800 GT j'ai installé (après achat) le jeu quake 4.

Sous linux c'est assez simple, il faut d'abord télécharger l'installateur ici (par exemple), puis, dans un terminal, le rendre exécutable par la commande chmod +x quake4-linux-1.0.2147.12.x86.run.

Toujours dans un terminal taper, de préférence en root, la commande sh quake4-linux-1.0.2147.12.x86.run et suivez les instructions. Si vous ne tapez pas la commande en tant que root vous serez obligé d'installer le jeu dans votre /home, ou un autre répertoire où vous aurez les droits en écriture.

Une fois l'installation effectuée, et avant de lancer le jeu, il vous faut copier le contenu du répertoire Setup/Data/q4base du dvd officiel de Quake 4 vers le dossier q4base où vous avez installé le jeu, chez moi c'est /usr/local/games/quake4/q4base.

Une fois l'installation effectuée vous pouvez lancer le jeu en tapant quake 4 à la console.

 

C'est parti !

Là on envoie du lourd et ça va faire mal... Ou comme qui dirait "Armons nous et partez !"

Je dois avouer que pour l'instant je bloque à ce niveau.

2 Problèmes (résolvables) pour la version linux de quake 4 :

  • le jeu est en anglais
  • le son est pourri

Pour remedier à cela, dans une console on édite le fichier de configuration via la commande

gedit ~/.quake4/q4base/Quake4Config.cfg

pour franciser le jeu on recherche la ligne seta sys_lang "english" que l'on remplace par seta sys_lang "french"

Pour un son plus net, on recherche la ligne seta s_driver "best" que l'on remplace par ''seta s_driver "oss" '' et normalement tout tourne pile poil.

J'ai un peu avancé...

ça se précise... glacial

et voila ce qui peut arriver si l'on ne surveille pas ses arrières

le plus gros strogg jamais croisé jusqu'à ce niveau du jeu

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.deeptechnologie.com/index.php/trackback/15